Hommage à Régine Scelles

Posted on janvier 30th, 2022

Nous venons d’apprendre avec une immense tristesse le décès de Régine Scelles, Professeur de psychopathologie à l’Université de Paris-Nanterre, Directrice adjointe du Laboratoire Clinique psychanalyse et Développement ClipsyD.
Régine a beaucoup travaillé sur la fratrie et le handicap, publiant de nombreux articles et ouvrages, organisant de multiples journées scientifiques, développant en particulier des recherches originales dans le domaine du polyhandicap.

Dotée d’une énergie incroyable, qui l’a animée jusque dans les derniers mois de sa vie, Régine était engagée dans de nombreuses fonctions, déléguée scientifique à l’HCERES, membre du Conseil scientifique de la CNSA, directrice de la fédération EPN-R, directrice de la revue Dialogue, membre fondatrice du SIICHLA et membre du conseil d’administration de la Fédération de l’école des Parents (FNEP).
D’abord Maitre de conférences à l’Université de Tours, elle fut ensuite nommée professeur à Rouen où elle exerça une dizaine d’années, assurant la direction adjointe du Laboratoire PSYNCA, avant d’être nommée à Paris-Nanterre.
Elle prenait un grand plaisir à enseigner et à transmettre son expérience de clinicienne et chercheuse à ses étudiants, dirigeant de très nombreuses thèses, ouvrant des Diplômes Universitaires, transmettant toujours son enthousiasme pour la recherche à ses doctorants, vis à vis desquels elle se montrait bienveillante et attentive.
Psychologue clinicienne d’orientation psychodynamique, Régine avait aussi une activité clinique dans un Service de Soins et d’Education Spécialisée à Versailles, où elle était très investie depuis de très nombreuses années.
Membre du Conseil scientifique de notre Société, depuis 2013 et jusqu’à récemment, elle défendait une approche ouverte de la psychologie clinique et de la psychopathologie, dans un dialogue constant avec les pédopsychiatres et les professionnels impliqués dans le soin psychique et l’éducation spécialisée. Elle a très souvent contribué aux journées scientifiques de la SFPEADA et participait notamment avec force et conviction aux réflexions de son groupe de travail sur l’éthique en psychiatrie et santé mentale de l’enfant et de l’adolescent.

Nous gardons de Régine Scelles, au-delà de ses qualités de clinicienne, de chercheuse et d ‘enseignante, l’image d’une femme enthousiaste et engagée, défendant des valeurs, toujours à l’écoute.

Jean-Michel Coq et Jean-Philippe Raynaud
Au nom du Conseil d’Administration de la SFPEADA


Menu
×
Menu