Newsletter de l’été 2016 : Mobilisations

Posted on août 12th, 2016

La SFPEADA a 79 ans déjà, 79 ans seulement. Notre Société savante, qui est la plus ancienne des Sociétés en pédopsychiatrie, se tient en permanence dans l’effort tendu des pratiques cliniques et des recherches en pédopsychiatrie, tout comme dans la diversité et l’alliance de tous les professionnels de son champ, ce qui constitue une de ses forces et de ses originalités.

Notre Société fonctionne sans subventionnements.

La place que nous voulons tenir, nous comptons sur chacun de ses membres pour la tenir ; sur chacun de ses membres dans son individualité, sur chacun de ses membres dans son appartenance. Il se trouve que notre Société a acquis beaucoup d’expérience, que nous sommes nombreux à appartenir à la SFPEADA et, pourtant, chaque année, malgré le nombre toujours important de nouveaux collègues demandant leur adhésion (40 à Dijon en 2015, 22 à Lyon en 2016), il y a un nombre encore plus important de membres qui ne manifestent plus leur appartenance.

Cette présente Newsletter souhaite remobiliser l’ensemble de nos membres en leur demandant, par un geste simple, mais tellement important pour nous tous, de bien vouloir manifester, par leur cotisation, leur appartenance à notre Société. Pour ce faire, nous rappellerons que, depuis ce tout début d’année 2016, il est possible payer sa cotisation en ligne. Nous pourrions aussi proposer, à chaque membre de notre Société, de bien vouloir accepter un prélèvement automatique annuel de sa cotisation, c’est dans ce sens qu’un courrier individuel sera adressé à tous les membres de la SFPEADA. Quand nous faisons le tour de tous nos membres, nous sommes plus de 750. Quand nous établissons le compte des cotisations annuelles, pour 2015, elles s’élevaient à 250 (cf. le rapport financier de Bruno Rist, trésorier lors de l’AG de Lyon). Chacun comprendra qu’il s’agit pour notre Société de se hisser résolument, dans ce registre là aussi, au niveau décisif pour son existence.

Le dernier CA du 7 juillet avait pris cette décision de remobilisation des cotisations. Les jours suivants du mois de juillet ont rendu, à nouveau dramatiquement, un autre type de mobilisation nécessaire avec l’attentat du 14 juillet à Nice. Nous voulons dire ici aux victimes et à leur famille toute notre compassion et redire à nos collègues niçois notre solidarité professionnelle face aux engagements de soins que cet événement a très lourdement nécessité. En réponse aux exigences de cette situation d’urgence, relayées par la demande de soutien formulée par notre collègue Florence Askhenazy, des équipes d’intervenants de toutes les régions de France se sont mobilisées. Bien des mises à dispositions plus personnelles se sont également exprimées, toutes ne pouvant se concrétiser pourtant, cela pour des raisons administratives. Chacun se souviendra que notre dernière Journée d’automne du 20 novembre avait douloureusement vu coïncider sa thématique L’enfant, le deuil, la mort avec les attentats du 13 novembre 2015. La SFPEADA compte en son sein bien des spécialistes des questions de psychotraumatologie. Il nous revient d’aller plus loin dans ce qu’ils peuvent continuer de nous apprendre pour intervenir très réactivement d’abord, et dans les temps si longs de l’après-coup, ensuite.

Les Journées Nationales de Lyon, organisées les 27 et 28 mai 2016 par Nicolas Georgieff et son équipe, ont connu un beau succès avec ses 600 participants réunis autour du thème : Pratiques thérapeutiques. Actualités et perspectives. Un accès en ligne des conférences du samedi matin 28 mai sera bientôt disponible.

L’Assemblée Générale du vendredi a validé les candidatures de 22 nouveaux membres et 17 membres sont devenus titulaires. Dans l’absolu, notre Société compte 763 membres pour 250 membres cotisants. Lors de l’AG lyonnaise, nous avons pu ouvrir le débat entre nous sur la question de la réforme du troisième cycle des études médicales. Ce débat avait été ouvert précédemment au sein du CA et du CS. Des positions différentes s’y sont exposées et confrontées. Il nous a semblé essentiel que tous les membres présents lors de l’AG puissent faire part de leur positionnement à ce sujet. Ce qui a pu être le cas et nous remercions ceux qui s’y sont exprimés. Depuis, pour des raisons qui dépassent la seule psychiatrie, le processus de la réforme a été quelque peu suspendu mais les discussions sur les maquettes continuent et la SFPEADA entend faire prendre en compte ses positions (voir sur notre site).

Avant ces Journées Nationales Lyonnaises, en début d’année 2016, notre Société a été présente et active au Congrès de l’Encéphale tout comme aux Journées de perfectionnement, qui tous les deux, se sont tenus à Paris.

Comme chaque année, nous avons organisé, le 5 février 2016, en lien avec nos amis de l’API, les Carrefours de la pédopsychiatrie sur le thème de L’accueil en CMP : un acte de soins ?. Pour la première fois depuis leur existence, ces Carrefours se sont tenus à Paris intramuros, au FIAP Jean Monnet. Ces Carrefours ont connu un grand succès qu’il nous a même fallu canaliser en refusant des inscriptions. Nous répéterons cette localisation en février 2017 avec pour thème Evaluer en CMP : un acte de soins ? et en prévoyant davantage de places… d’accueil.

Notre Société a également présenté un symposium lors du Congrès de Psychiatrie et de Neurologie de Langue Française à Toulouse, en juin dernier : « Focus sur trois problématiques actuelles, du bébé à l’adolescent ». Ce symposium, co-présidé par Jean-Philippe Raynaud et Michel Wawrzyniak, a eu pour intervenantes Carmen Schörder : « Nouvelles interventions dans les troubles du spectre de l’autisme du très jeune enfant », Nicole Catheline : « Phobie scolaire : de quoi l’enfant a-t-il si peur ? » et Nathalie de Kernier (lauréate du prix de la Société 2015) : « Privation de sommeil et risques autodestructeurs à l’adolescence. Entre Hypnos et Thanatos ».

 Nous serons présents avec trois symposia au très prochain Congrès mondial de l’IACAPAP qui se tiendra des 18 au 22 septembre 2016, à Calgary (Canada).

La prochaine Journée de Novembre 2016 (18 novembre, ASIEM, Paris), quant à elle, abordera la question des Décrochages scolaires à l’adolescence : problématiques individuelles ou institutionnelles ? en partenariat avec La Fondation Santé des étudiants de France.

Enfin, vous pouvez lire aussi sur notre site, à côté de l’annonce des prochaines Journées nationales des 9 et 10 juin 2017, qui se tiendront à Amiens, sur le thème Imaginaire et nouvelles machines, nos dernières prises de position quant à la question de l’autisme et des inspections des hôpitaux de jour accueillants des jeunes patients autistes.

La vitalité de la SFPEADA dépend de l’engagement de tous. Merci à chacun de ses contributions.

devenir membre
adhérer
mon compte
compte
pannier des achats en cours
panier (0)


Menu
×
Menu